Avant de s’avancer dans les profondeurs du blog, je vais me présenter. Je m’appelle Stella, je suis née en 1984 et j’habite en Suisse.

Tout comme Obélix est tombé dans la marmite quand il était petit, je suis tombée dans la lecture dès ma naissance. Ma maman a choisi mon prénom en lisant le livre « Stella Termogen oder die Versuchungen der Jahre » de Utta Danella. J’étais donc destinée à être une passionnée de lecture.

Je ne saurais pas vous dire ce que je lisais dans ma chambre, mais je me souviens que vers l’âge de 10 ans, nous lisions à l’école les histoires du Petit Nicolas. Nous avions également une petite bibliothèque où je me revois faire le tour des allées. Adolescente, je lisais principalement des polars, genre qui figure en minorité maintenant dans ma bibliothèque.

Les mots ont toujours eu une importance dans ma vie. Dans ma jeunesse, j’entretenais une correspondance avec l’un de mes oncles. A sa mort, l’écriture s’est intensifiée, comme un besoin de respirer. J’avais créé un site internet pour partager mes maux, j’ai écrit quelques nouvelles (qui sont au fond d’un tiroir), j’ai participé (et je participe encore) à des ateliers d’écriture. La lecture est une autre passion des mots. La publication de chroniques littéraires est donc un mélange de la lecture et de l’écriture, ce qui me permet de m’épanouir dans ces deux passions qui m’animent.


Que trouve-t-on sur Bouquiner ?

Les chroniques de livres :
Au lieu de vous faire une liste longue comme un bras de ce que je lis, voici ce que je ne lis pas : fantasy, science-fiction et je lis peu de polars/thrillers (je suis quelques auteurs).

Vous trouverez rarement de chroniques sur les livres que je n’ai pas aimé, tout simplement parce que les goûts de chacun sont différents. Un livre que je n’aurais pas aimé peut être aimé par quelqu’un d’autre. Je ne veux pas avoir une étiquette de critiqueuse, ce blog est en endroit où je souhaite partager mes voyages littéraires.

Les interviews :
N’êtes-vous pas curieux de connaître les petits secrets des auteurs ou la formule magique pour faire vivre une maison d’édition ? Moi, oui !

Les coups de coeur :
Mes coups de coeur se sont ces livres qui me laissent un goût salé lorsque mes yeux se noient de larmes, qui me font sourire jusqu’aux oreilles ou rire jusqu’à m’en décrocher la mâchoire et dont les personnages (ou l’histoire) toquent à ma porte pour emménager à durée indéterminée. Un coup de coeur c’est tout simplement un livre qui m’a fait voyager dans un autre monde.

coupdecoeur


Quand le blog a-t-il été créé ?

J’ai publié les premiers articles, (Bénévole au Salon du Livre de Genève, Deux auteurs en coup de vent au Salon du livre et de la presse de Genève !, Trois jours au Salon du Livre de Genève), le 29 mai 2014.

Je venais de passer trois jours fabuleux au Salon du livre de Genève en tant que bénévole. Une expérience enrichissante et qui m’a donné le déclic pour me lancer.


Pourquoi un blog littéraire ?

Quand j’ai lancé le blog, j’étais dans une période de chômage longue durée. Je lisais beaucoup (j’avais le temps), mais j’avais besoin d’un défi pour moins tourner en rond. J’avais de l’expérience en « web » avec le site d’écriture et je me suis dit : Pourquoi ne pas créer un blog pour partager mes lectures et échanger sur les livres et le monde littéraire ? C’est comme ça que l’idée du blog a germé.

Ce blog est une véritable fierté pour moi ! J’ai découvert un monde littéraire que je ne connaissais pas (ou peu), avec une littérature suisse (romande) foisonnante (et inconnue). J’ai rencontré des auteurs/auteures qui m’ont touché et que j’ai beaucoup de plaisir à revoir.

Et puis, moi qui suis timide, le blog m’a permis de prendre une certaine confiance en moi, d’aller vers les autres et de graver cette phrase en moi cette expression : Qui ne tente rien, n’a rien !