Quatrième de couverture :

Et si Lila vous avait menti ? Et si elle n’avait pas été totalement honnête avec vous, déformant volontairement les vérités et adoucissant les cataclysmes ? Aujourd’hui vieille femme au caractère affirmé, elle vous livre enfin les secrets de sa vie aux côtés d’Alfie, vous dévoilant sans fard l’intimité de leur relation.

Extrait :

Et si je vous avais menti au sujet de Véro ? Mais avant de vous révéler la teneur de mes petites cachotteries, je souhaite reprendre mon histoire là où je l’avais laissée, à savoir en Guadeloupe. Souvenez-vous, Alfie et moi avions entamé un voyage sac à dos ensemble, sans même véritablement nous connaître. Je fuyais les tourments de ma rupture avec Véro alors qu’il s’accordait une année sabbatique post-examens réussis. Des mois d’errance innocente caressée par le souffle d’un vent qui chassait mon spleen et mon mal-être, bercée par les bras d’un homme qui calmait mes tourments et excitait ma tendresse. Et sans même m’en rendre compte, simplement, follement, j’étais tombée amoureuse. D’un amour simple, sincère, presque biblique. Aussi doux et sucré que le fruit défendu que j’aimais si souvent porter à ma bouche. Aussi sauvage et débridé que le délicieux tentateur nous exhortait de le vivre. Alfie s’imbriquait dans ma vie telle la pièce manquante d’un puzzle jusqu’alors trop compliqué. Avant de le rencontre, il m’était impossible de saisie ma vie dans son intégralité, incapable que j’étais de décoller mon regard de Véro… A ses côtés, je m’apaisais enfin, prenais du recul, saisissais la complexité de ma vie et son imparfaite perfection. La femme que j’étais devenue, à son contact, n’avait plus grand chose à voir avec celle que vous avez rencontrée dans le tome 1 de cette série. Certes, j’étais toujours un peu boulotte, toujours empreinte d’une mélancolie ténébreuse, toujours acratopège – insipide dans un monde fait de diversités -, toujours un peu genevoise. Mais j’étais surtout devenue une femme à part entière, assurée de mes charmes et de mes atouts, possédant un don, unique et magique, pour transformer la réalité en une fantasmagorie.

Des mois donc de vagabondages légers en compagnie de celui qui allait partager le reste de ma vie, qui, un jour pourtant, durent prendre fin. Voilà donc où je reprends mon récit : à cet instant où nous décidâmes, Alfie et moi, de mettre un terme à notre voyage au Paradis et de retrouver nos compatriotes en terre viciée.


Genre : Roman / Nombre de pages : 169 / Année : 2018 / Édition : Auto-édition / ISBN :


Mon avis :

Quand tu me prends dans tes bras je vois la vie en lila, son premier roman, avec été un magnifique coup de coeur de l’été et j’étais donc impatiente, et heureuse, de découvrir ce deuxième tome.

De l’Aurore au Sépia, est la suite de la vie de Lila, comment (re)vivre après cette rupture douloureuse ? Comment oublier Véro, cette femme qui a fait éclore Lila ? Ce deuxième tome, nous raconte l’après Véro… Elle ne fait plus partie physiquement de la vie de Lila mais son « ombre » sera à jamais présente. Lila s’est pourtant reconstruite, et a vécu, auprès de Alfie… mais, quelles sont les traces que Véro a laissées dans leur belle vie ?

J’ai adoré ce deuxième tome. L’amour d’Alfie est tellement beau. Il a fait les choix qui s’imposaient, à ce moment, comme les bons, mais il sait aussi qu’il ne peut pas finir leur vie sans dévoiler ses secrets. Est-ce que Lila pourra lui pardonner ? Ce couple est tellement touchant. J’ai souri, mais j’ai aussi souffert avec eux.

Un roman qui m’a pris au coeur, et qui tout comme le premier, me suivra longtemps. Je pense souvent à Véro, Lila, et maintenant Alfie. Il est beau ce roman !

J’aime beaucoup aussi cette façon que Stéphanie Vidonne a de s’adresser au lecteur. Elle vient nous chercher comme si nous étions en pleine discussion avec elle.

Coups de coeur